Le prix Ville Connectée et automobile récompense M’Covoit – Lignes +, service du SMMAG opéré par Ecov. Décerné par le magazine Ville, Rail et Transport, le palmarès des Mobilités récompense le dynamisme des villes ayant mis l’accent sur le développement des mobilités douces entre octobre 2018 et octobre 2019.
Le prix Ville Connectée et automobile récompense M’Covoit – Lignes +, service du SMMAG opéré par ecov.

Dans la catégorie Ville Connectée et automobile, c’est le SMMAG – Syndicat des Mobilités de l’Aire Grenobloise – qui remporte le premier prix pour la mise en place du service de covoiturage à haut niveau de service M’Covoit Lignes +.

“Je remercie le magazine Ville, Rail et Transport pour la reconnaissance de notre travail pour organiser des mobilités plus vertes”

Sylvain Laval, Président du SMMAG


M’Covoit – Lignes +, le covoiturage à haut niveau de service selon ecov

Opéré par Ecov, le service est ouvert depuis le 21 septembre dernier et est intégré au Pass Mobilités. Il propose aux habitants de la métropole grenobloise et des Communautés du Pays Voironnais et du Grésivaudan de covoiturer au quotidien grâce à un système de covoiturage spontané, organisé selon des lignes, à l’image des lignes de bus.

Reportage de Télégrenoble – M’Covoit – Lignes + (4’20)

Concrètement, des arrêts de covoiturage sont implantés sur les différentes lignes de covoiturage. Lorsqu’un passager souhaite effectuer un trajet, il se rend à l’arrêt le plus proche de chez lui et s’y signale via sms ou via l’application mobile  M’Covoit – Lignes +. Les conducteurs sont informés de la présence du passager par un panneau lumineux placé en amont de l’arrêt ou via l’application mobile dédiée.

« Nous sommes particulièrement fiers de réaliser pour Grenoble Alpes Métropole ce projet qui constitue une première en matière de covoiturage. Il illustre la maturité grandissante des collectivités sur le sujet : au-delà d’une plateforme de petites annonces, pour que les gens puissent covoiturer quotidiennement, il est nécessaire d’allier technologies numériques en temps réel, mais également aménagements physiques concrets, garanties de services, articulation avec les autres modes de transports et avantages pour les covoitureurs telles que les voies réservées. Un ensemble de conditions que l’on retrouve pour la première fois avec ce projet. »

Thomas Matagne, Président d’Ecov