En tant que leader sur le marché du covoiturage dans l’Hexagone, Klaxit (lancée en 2014) a annoncé le 31 mars 2021 avoir atteint son seuil de rentabilité en 2020 grâce à un modèle économique qui combine entreprises, collectivités et commissions aux trajets.

Avec 70% de parts de marché sur les collectivités et 80% sur les grandes entreprises, Klaxit affirme avoir, malgré la crise, déjà récupéré 50% de ses volumes de trajets et anticipe une année 2021 record.

Selon l’entreprise, la baisse des volumes de trajets a été compensée par un nombre de signatures record avec 14 nouvelles collectivités (dont Montpellier, Rouen, Angers, Metz, Monaco, Beauvais) et par la résilience du modèle économique avec les entreprises.

En dehors de l’Ile-de-France, qui investit 6M€ sur 15 mois avec trois opérateurs dont Klaxit, la startup est désormais en contrat exclusif avec 20 collectivités, représentant 70% des subventions publiques au covoiturage votées en région suite à l’adoption de la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM), contre 19% de subventions multi-opérateurs (dont Klaxit) et 11% fléchées sur d’autres opérateurs.

Du côté des entreprises, Klaxit revendique par ailleurs plus de 300 clients.

Source : mobilitesmagazine.com