Comptant déjà à son actif une vingtaine d’alliages métal qualifiés, MMB VOLUM-e a mis à profit la période de bouleversement due à la crise COVID-19 pour renforcer son Centre d’Excellence et accélérer ses travaux de recherches fondamentales et le développement de son catalogue matières. L’entreprise entend ainsi maintenir son avant-gardisme dans la fabrication additive en contribuant à la qualification et la caractérisation de nouveaux matériaux et procédés à haute technicité qui ont vu monter leur Niveau de Maturité Technologique (TRL).

Les efforts ont notamment porté sur l’accélération du traitement des données d’analyse mécanique et microstructurale grâce à son laboratoire interne et à son partenariat renforcé avec les élaborateurs de matériaux Aubert & Duval et les experts en procédés EOS et Analyse & Surface (groupe 6napse). En 2020, les matières métalliques proposées dans le catalogue MMB VOLUM-e ont ainsi augmenté de 40% et l’entreprise est en capacité de répondre à de nouveaux développements : paramétries de nouveaux matériaux, simulations thermiques et mécaniques de pièces désignées pour la fusion sélective par laser (L-PBF-M).

Par ailleurs, historiquement positionnée sur la Fabrication Additive Plastique, MMB VOLUM-e a réalisé une mise à jour de son parc machines avec l’intégration de la dernière génération d’imprimante 3D polymère qui lui permet la mise en œuvre des derniers matériaux innovants. Parmi ces derniers, l’entreprise entend développer l’utilisation et la caractérisation des   matériaux avancés photoréticulables (stéréolithographie) à haute performance mécanique et thermique, matériaux souples et élastomères (Tough-Blk 20, Pro-Blk 10, Rubber 65A-Shore …).

Légende image : PulseJet, Fabrication additive métal – Matière ABD900-AM