Mobilité à faible empreinte environnementale

La Société du Taxi Électrique Parisien (STEP) poursuit le développement de Hype, la première flotte de taxis au monde composée uniquement de véhicules électriques à hydrogène, lancée lors de la COP21 en 2015 à Paris.

Dès 2009, Mathieu Gardies a l’idée de créer une flotte de taxis « zéro émission » pour lutter contre la pollution de l’air et la pollution sonore. La recharge et l’autonomie des véhicules électriques à batteries étant trop difficiles à gérer pour les chauffeurs de taxis, il s’engage vers le véhicule électrique à hydrogène, avec un temps de recharge de moins de 5 minutes et une autonomie de plus de 500 km, et lance Hype durant la COP21, en 2015. En 2017, Hype crée ensuite HysetCo, pour accélérer, en région parisienne, le développement des infrastructures de recharge nécessaires à la mobilité hydrogène, et intégrer de nouveaux partenaires, dont Air Liquide et Toyota qui rejoignent HysetCo en 2018 et 2019. En 2021, de nouvelles stations de recharge à hydrogène vont ainsi voir le jour Porte de la Chapelle et Porte de Saint-Cloud notamment.

L’appui de NextMove a été précieux pour trouver des financements pour le lancement du projet.

Mathieu GARDIES, Président et fondateur de Hype

Cette dernière se singularise par la présence d’un électrolyseur sur place. Il produit directement l’hydrogène permettant de recharger les taxis et les autres véhicules. Les stations gagnent d’ailleurs en volume. Celle de Saint-Cloud peut distribuer une tonne d’hydrogène par jour, contre 200 kg pour les premières stations d’Orly Roissy installée en 2016 et 2017, et 40 kg pour la première station place de l’Alma. D’ici les JO de 2024, une vingtaine de stations de recharge d’hydrogène devrait être installée sur la zone parisienne, pour pouvoir servir en hydrogène notamment 10 000 véhicules en usage taxi.

L’année 2021 marque également le lancement du déploiement de Hype dans d’autres zones géographiques. En cible principale, Hype choisit de grandes capitales d’Europe et d’Amérique du Nord où la pollution dans l’air est particulièrement élevée. Deux nouvelles villes devraient être annoncées fin 2021, et d’ici 2024, une quinzaine de villes seront équipées. Début 2021, Hype a annoncé l’acquisition de Slota, entreprise de location de taxi, qui assure l’accessibilité à un volume de licences de taxi important permettant d’atteindre les 700 véhicules Hype dans les mois qui viennent. Les conducteurs de taxi qui le souhaitent pourront être salariés Hype.

10 000

taxis à hydrogène à Paris et aux JO de 2024

« Le plan d’intéressement Hype est ouvert aux chauffeurs de taxi salariés. Nous souhaitons les associer pleinement au succès du projet », explique Mathieu Gardies, président et fondateur de Hype. « L’objectif est aussi de pouvoir proposer aux chauffeurs préférant conserver leur statut indépendant une solution opérationnellement et économiquement satisfaisante ». Cette deuxième phase, consiste à proposer ce service à tous les chauffeurs de taxis. Ils auront accès à une voiture à hydrogène, aux stations de recharge et à l’application Hype pour la réservation de la clientèle. Le conducteur loue ainsi un package complet qui ne lui coûtera pas plus cher que ce qu’il paie aujourd’hui avec un taxi à moteur thermique. De son côté, le client paiera le même prix que pour un taxi qui rejette des émissions polluantes. « Hype cherche à responsabiliser les clients. C’est à eux de motiver les chauffeurs pour qu’ils passent rapidement au zéro-émission, en privilégiant les taxis zéro-émission pour une course au même prix et avec une qualité de service équivalente. » La réservation se fait avec l’application Hype.

Si la crise sanitaire provoquée par la COVID-19 a mis en pause temporairement la flotte de taxis, cela a aussi été un gros accélérateur pour le projet puisque les gouvernements ont débloqué différents budgets pour les projets visant à faire émerger la filière hydrogène. La crise sanitaire a également accéléré la prise de conscience de l’urgence de faire baisser le taux de pollution dans les grandes villes. Avec les taxis électriques à hydrogène, Hype apporte une solution complémentaire au véhicule électrique à batterie, notamment quand celui-ci répond imparfaitement aux besoins spécifiques de certaines activités.


STEP

OBJECTIF
Entre 500 et 1 000 salariés

PARTENAIRES
Région Île-de-France, Mairie de Paris, soutien de la commission Européenne et de l’Ademe
FINANCEMENTS
Plus de 100 millions d’euros
EFFECTIF
150 collaborateurs en 2021