Carvivo et Izmocars scellent un partenariat

6 mars 2020

Les deux entreprises ont signé ce 5 mars 2020 un accord visant à rapprocher leurs compétences respectives, au profit des concessionnaires. Ils garantissent une compatibilité de leurs systèmes et visent ainsi la conquête de nouveaux contrats commerciaux.

David Descottes avait promis de nouvelles alliances. Après l'accord trouvé avec eKonsilio, à la fin du mois de septembre 2019, le directeur général d'Izmocars France a signé avec un acolyte supplémentaire. Ce 5 mars 2020, l'éditeur de solutions web pour les concessionnaires a officialisé un partenariat avec Carvivo, le spécialiste de la gestion de lead.

Ce rapprochement fait suite à une collaboration de longue date sur des comptes communs. Désormais, Carvivo et Izmocars feront leur promotion mutuelle auprès des clients démarchés pour conquérir de nouveaux comptes. "Nous partageons des valeurs et nos solutions se parlent déjà, souligne David Descottes. Nous allons pouvoir nous aider sur des développements conjoints", ouvre-t-il le chapitre technique.

En effet, l'avantage pour les concessionnaires résidera dans une entente qui aboutira à la délivrance d'interfaces maîtrisées et ce, sans la moindre surfacturation, comme cela peut arriver bien souvent dans l'informatique. Nicolas Bailly, le président de Carvivo, défend cette idée. Notant les besoins émergents des distributeurs, le fournisseur de solutions de gestion de contact estime qu'il est de son devoir "de se connecter à l'écosystème des clients". Ses équipes de développement sont d'ailleurs concentrées sur la création d'interfaces avec les DMS, les CRM et les CTI (couplage entre la téléphonie et l'informatique).

Carvivo se met à la campagne sortante

Carvivo revendique à ce jour 600 clients en France. Chaque mois, la plateforme génère environ 50 000 leads et ses dirigeants soutiennent qu'en quatre ans, elle a permis de vendre environ 200 000 VN et VO. Tout cela en ne traitant que les contacts entrants. Mais dès le mois d'avril prochain, une nouvelle solution fera son apparition dans le monde de la start-up de Nicolas Bailly.

A cet horizon, la société prévoit de lancer un service de conception et de pilotage des campagnes de prospection. En pilote chez Autobonplan (Jean Rouyer) et dans le groupe Viking, il se présente sous la forme d'une plateforme à disposition des équipes marketing. Elles pourront alors adresser des potentiels acheteurs de véhicules ou des clients acquis pour les attirer à l'après-vente. "Ensuite, nous irons plus loin en nous penchant sur l'intégration des plannings atelier afin de fluidifier le parcours", promet celui qui levait 1,5 million d'euros en avril 2019 pour financer ses ambitions.

Source : journalauto.com - Gredy Raffin - Crédit Photo © JournalAuto.com