EIC Accelerator : priorité aux solutions contre le coronavirus pour la deadline du 18 mars

16 mars 2020

La Commission européenne invite les startups et les PME développant des technologies et des innovations susceptibles de contribuer au traitement, aux essais, à la surveillance ou à d'autres aspects de l'épidémie de coronavirus à présenter d'urgence une demande de financement pour la prochaine cut-off date de l'EIC Accelerator, ce mercredi 18 mars à 17 heures.

Portée et financement

L’Accélérateur du Conseil européen de l’innovation permet de soutenir via une subvention (500 000 € - 2,5 millions €) et/ou de l’equity des startups et des PME avec des projets très innovants. Les projets retenus suite à la cut-off date du 18 mars bénéficieront d’un budget total de 164 millions €.

Plus précisément, les projets dureront entre 12 et 24 mois. Leur financement prendra la forme de subvention à hauteur de 70% pour des montants compris entre 0.5 million € et 2.5 millions €. Au-delà de ces sommes, les entreprises pourront bénéficier d'un financement mixte (subventions et fonds propres) allant jusqu'à 15 millions €, avec un volet subvention également limité à 2.5 millions €.

Il n’est pas nécessaire de trouver des partenaires et l’appel à projet est ouvert en continu, la Commission examinant les candidatures déposées à l’occasion de plusieurs cut-off dates tous les 3 à 4 mois.

Ainsi, l’EIC Accelerator fera bénéficier les PME et startups sélectionnées de services d’accélération, au travers de sessions de coaching jusqu’à 12 jours, de formations, de lien avec des investisseurs ou encore de réseautage.

Éligibilité et procédure

Les PME et startups sont tenues de soumettre un projet mono-partenaire ayant atteint au minimum TRL 6. De plus, une activité allant jusqu’à TRL 8 sera finançable par de la subvention ou de la prise de participation, tandis qu’une activité proche du marché (TRL 9) ne pourra recevoir que de l’investissement.

Intéressé par l’EIC Accelerator ?

Postulez en ligne d’ici le 18 mars 2020

Les candidats doivent soumettre une proposition de 30 pages (+ annexes) en vue d’être invités à pitcher devant la Commission à Bruxelles.