Le futur crossover 100 % électrique d'Alpine sera fabriqué en Normandie dès 2025 !

31 janvier 2022

A l’occasion de la visite de Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance sur le site de production de Dieppe, Luca de Meo, CEO Renault Group a annoncé la production à Dieppe, de son futur crossover GT, 100 % électrique à l’horizon 2025 et dévoilé le nouveau nom de l’usine qui devient la Manufacture Alpine Dieppe Jean Rédélé. De son côté, le ministre a profité de ce déplacement pour annoncer de nouveaux lauréats France Relance…

Symbole du made in France et de l’innovation tricolore, le site Alpine de Dieppe est une usine unique à l’échelle de Renault Group pour lequel Luca de Meo, CEO du groupe et Laurent Rossi, CEO Alpine, ont tenu à confirmer les ambitions de développement de la marque et ses projets afin de pérenniser l’avenir de ce site historique, à l’occasion du déplacement à Dieppe de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance.

Présenté début 2021, le plan stratégique Alpine prévoit en effet le développement et le lancement de trois nouveaux modèles électriques et sportifs (une compacte, un crossover et une remplaçante de l’A110) d’ici 2026. Et le tout premier crossover GT Alpine sera ainsi produit sur le site historique de Dieppe. Un nouveau modèle qui combinera le savoir-faire de la marque en compétition et l’expérience du groupe en matière d’électrique pour lequel des investissements seront réalisés au sein du site dieppois. Il sera également le tout premier véhicule 100 % électrique à être produit en Normandie.

Un changement de nom pour l'usine de Dieppe

« L'histoire d'Alpine est légendaire ! Cet héritage unique se perpétue aujourd'hui au travers de la compétition et de sa mythique A110, et continuera demain avec des ambitions fortes pour la marque et ses produits », a expliqué Laurent Rossi. « Ce futur s'écrit dès à présent à Dieppe, berceau historique de la marque, avec l'annonce de la production de son futur crossover GT à la Manufacture Alpine Dieppe Jean Rédélé ».

Par ailleurs, en hommage au fondateur originaire de Dieppe de la marque Alpine, Jean Rédélé, le site industriel d’Alpine vient de prendre le nom de Manufacture Alpine Dieppe Jean Rédélé. « C’est le retour en force de l’excellence française dans l’automobile. C’est aussi le symbole de la reconquête industrielle que nous sommes en train de réussir en France », c’est ainsi félicité Bruno Le Maire.

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance qui a également profité de ce déplacement pour revenir sur la stratégie de reconquête industrielle du Gouvernement et annoncer de nouveaux lauréats France Relance.

63,5 millions d’euros seront mobilisés pour soutenir 8 nouveaux projets de recherche et d’innovation

L’innovation reste au cœur du soutien que le Gouvernement apporte à la filière automobile, notamment au travers du CORAM, financé par France Relance.  Celui-ci a sélectionné 8 nouveaux projets soutenus par l’Etat, en contrepartie d’engagements et d’investissements des industriels. Ces projets démarreront dès février 2022 et bénéficieront d’un financement du 4ème Programme d’investissements d’avenir (PIA) à hauteur de 63,5 millions d’euros.

Depuis son lancement à l’été 2020, le CORAM a soutenu 48 projets lauréats qui représentent un investissement en R&D de près de 1 milliard d’euros et bénéficient d’un soutien de la part de l’Etat de près de 345 millions d’euros.

Dans le même temps, a été confirmée la modernisation des lignes de production des sous-traitants de la filière automobile. Ainsi, 41 nouveaux projets sont soutenus par France Relance à hauteur de 37 millions d’euros. Depuis son lancement en 2020, le fonds de soutien aux investissements de modernisation de la filière automobile a permis de soutenir des projets structurants pour l’avenir de la filière avec 443 projets lauréats retenus. Ils représentent près de 1 177 M€ d’investissements industriels soutenus par 395 M€ d’aides d’Etat sur l’ensemble du territoire national.

Nouveaux lauréats du CORAM 2021 Les priorités technologiques de la filière automobile et mobilité

Source : Normandinamik, Motorlegend