Tony Jaux remplace Rémi Bastien à la présidence de Vedecom

3 avril 2020

L'Institut de recherche Vedecom a officialisé l'intronisation de Tony Jaux au poste de président. Ce haut cadre de PSA succède à Rémi Bastien qui occupait le poste depuis décembre 2016.

Par décision du Conseil d’administration de l’Institut prise le 6 décembre 2019, Tony Jaux a été nommé président de Vedecom, à compter du 1er avril 2020. Un mandat qui court pour une durée de 3 ans, renouvelable. Vice-président en charge de la R&D électronique cockpit, infodivertissement et connectivité au sein du groupe PSA, Tony Jaux est responsable du programme véhicule connecté à la PFA.

En prenant cette nouvelle fonction chez Vedecom, il succède à Rémi Bastien, vice-président en charge de la prospective du groupe Renault, qui occupait le siège depuis décembre 2016. Ce dernier conserve pour l'heure son statut de président du Pôle Mov'eo. Une passation de pouvoir qui témoigne de l'implication des constructeurs et des industriels au sens large dans les projets de Vedecom.

"Mon arrivée s’inscrit dans la continuité du soutien des industriels à l’Institut Vedecom depuis sa création en 2014, pour répondre aux attentes de la filière automobile en recherche appliquée, atteste Tony Jaux, dans un communiqué annonçant sa nomination. Celle-ci a besoin, plus que jamais, de mutualiser la R&D et gagner en compétitivité vis-à-vis des acteurs mondiaux de la mobilité, de plus en plus nombreux et diversifiés". Il liste, parmi ses principales préoccupations, sa volonté de compléter le dispositif d’innovation de l'institut sis à Versailles afin "de valoriser son excellence pluridisciplinaire par l’open innovation, le soutien à l’entreprenariat et la commercialisation de briques technologiques et de services issus des travaux de Vedecom"

"Mon arrivée s’inscrit dans la continuité du soutien des industriels à l’Institut Vedecom depuis sa création en 2014, pour répondre aux attentes de la filière automobile en recherche appliquée, atteste Tony Jaux, dans un communiqué annonçant sa nomination. Celle-ci a besoin, plus que jamais, de mutualiser la R&D et gagner en compétitivité vis-à-vis des acteurs mondiaux de la mobilité, de plus en plus nombreux et diversifiés"

Tony Jaux, Président de VEDECOM

Diplômé de Supélec, Tony Jaux a commencé sa carrière en 1984 en qualité d’ingénieur de développement chez Philips puis chez Centaure-UP Systems. Après un passage chez Magnetti Marelli puis chez Johnson Controls, entre 2004 et 2011, où il fait notamment partie de la division Electronique en tant que directeur ingénierie Europe, il rejoint le groupe PSA en qualité de vice-président. Il y a assuré le développement des calculateurs de groupes motopropulseurs et des ADAS. C'est ensuite qu'il s'est vu confier une mission de responsable du programme véhicule connecté à la Plateforme française de l’automobile (PFA).

Source : journalauto.com